Entretien avec Yohan, Pilote de ligne

Published by Flysafe on

Salut tout le monde, aujourd’hui je vous ai préparé un entretien avec un pilote de ligne. J’ai demandé à un de mes collègues différentes questions sur son parcours et comment il est devenu pilote de ligne. J’espère que cela va vous inspirer et vous aider à accomplir votre rêve.

J’espère que ces informations vous seront utiles et vous motiveront, Enjoy !


Présente-toi.

Bonjour tout le monde je m’appelle Yohan, j’ai 33 ans, et je vole actuellement dans une grande compagnie Européenne sur Boeing 737.

Pourrais-tu nous dire pourquoi tu as voulu devenir pilote deligne ?

La passion pour l’aviation depuis le plus jeune âge, en trainant sur les aéroclubs depuis mes 10 ans. Plus tard, le goût du voyage et de l’aventure se sont ajoutés au reste et m’ont motivé à me lancer.


Comment tu t’es formé et pourquoi tu as choisi ce parcours?

Ayant déjà un PPL (licence de pilote privé) en poche, j’ai choisi la voie du modulaire, plus flexible et beaucoup moins chère que l’intégré. Je me suis formé en Angleterre, dans un environnement 100% anglophone, de manière à assurer un niveau d’anglais solide pour la suite. C’était sans regret, parler à “London Control” est beaucoup plus formateur que de parler anglais à “Pyrénées Info”. De plus, la formation à l’anglo-saxonne est très carrée et orientée “compagnies”, c’est procédurié et le CRM (travail en équipage) est intégré à la formation.

Enfin, les MCC (qualification de travail en équipage) en Angleterre car elles se font généralement sur jet et non sur simu générique type FNTP-2 comme c’est souvent le cas en France.


Comment as-tu décroché ton premier job et où en es tu aujourd’hui?

J’ai envoyé 400 CV et j’ai eu très peu de réponses. On m’a toujours dit de ne jamais refuser un job, c’est Ryanair qui m’a proposé mon premier contrat (en travailleur indépendant …) et j’ai foncé. Ca a lancé ma carrière et aujourd’hui je suis en passe d’intégrer Transavia avec plusieurs années de Captain sur Boeing 737.


Selon toi quels sont les avantages/inconvenients d’être pilote ?

C’est un métier exigeant, passionnant pour qui a baigné dans l’aviation depuis tout petit, mais les inconvénients sont nombreux et parfois difficile à accepter.Horaires très décalées, journées longues : jusqu’à 14h d’affilées, nuits très courtes : il n’est pas rare de passer 6 jours d’affilés avec une moyenne de 4h de sommeil par nuit.

C’est aussi un gros investissement financier sans garantie que ça paiera aux conditions parfois précaires (statut d’auto-entrepreneur, pas de prestation sociale, pas de retraite, pas de salaire quand on est malade, …)

La licence de pilote et la licence médicale sans cesse remises en jeu via des contrôles tous les 6 et 12 mois, les collègues parfois peu aimables avec qui il faut passer une ou plusieurs journées, étant espacés l’un de l’autre de 40 cm à peine dans un cockpit souvent exigüe. Les journées peuvent passer très lentement, ou au contraire très vite, suivant le collègue dans le cockpit.


Quel a été ton meilleur souvenir de vol ?

La vue au ras des nuages lors d’un lever de soleil. On volait à 500 kmh et l’impression de vitesse était enivrante…


As-tu un conseil à donner aux jeunes qui veulent se lancer dans le métier ?

Bossez avant tout l’anglais, validez un diplôme post-Bac pour non seulement avoir un plan B mais surtout pour valoriser le CV et permettre de futurs développements de carrière. Commencez par l’aviation générale car c’est une excellente école qui permet entre autres de rencontrer du beau monde. Et dans ce milieu, les contacts sont importants. 

Merci beaucoup Yohan,

Bons Vols à toi.

J’espère que cet entretien avec un pilote de ligne vous a inspiré.

Flysafe.


0 Comments

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :